Événementspublié le 21 septembre 2012

Des chevaux et des hommes

La route du poisson est la plus grande Fête du Cheval de Trait, une véritable histoire d’hommes, de chevaux et de territoires. La dixième édition de la plus grande course d’attelages de chevaux de trait, qui se tient du 18 au 24 septembre 2012 de Boulogne-sur-Mer à Chantilly, passe par la Baie de Somme . Les villages organisent des buvettes, des repas, préparent de la soupe de poisson. La Route du Poisson est une grande fête populaire qui valorise les produits de la mer !

La Route du Poisson rappelle l’épopée des transporteurs qui, jusqu’en 1848, date de l’instauration de la ligne de chemin de fer Paris-Boulogne-sur-Mer, devaient livrer Boulevard Poissonnière, à Paris, le poisson frais en moins de 24 heures. Cette tâche était effectuée par la corporation des “Chasse-marées”. Les voitures d’attelage étaient tractées par cinq chevaux boulonnais, pouvant tirer jusqu’à 4 tonnes.

“Le cheval de trait, c’est un peu le jardinier du monde, c’est lui qui a entretenu notre terre. On s’en servait également pour se déplacer, pour transporter les marchandises, le courrier. L’arrivée des machines a failli provoquer l’extinction de ces races. Mais à l’initiative du directeur des Haras Nationaux qui nous avait réunis avec une poignée de passionnés, l’élevage et le dressage de ces magnifiques chevaux a été relancé. La Route du poisson c’est un hommage aux chevaux de trait, une façon de les remettre en valeur mais c’est aussi une aventure humaine extraordinaire” nous rappelle Allain Houart, président l’association de l’AP3C.

Le nouveau parcours 2012 qui passe par Vironchaux, la Forêt de Crécy, Nouvion-en-Ponthieu, Saint-Valery-sur-Somme puis longe la vallée de par Abbeville et Amiens, fait la part belle au Marquenterre (« la mer dans les terres »). Cette région naturelle située le long du littoral de la manche et qui s’étend de la Baie de l’Authie à la Baie de Somme sur une trentaine de kilomètres est un pays magnifique de dunes et d’étangs, terres du Henson.

HENSON /F.Cocquet

Le Henson, ou cheval de la baie de Somme, est une race chevaline française dont l’idée émerge au début des années 1970. Issue de croisements entre des chevaux de sang chaud de race Selle français et Anglo-arabe, entre autres, et des chevaux Fjord à sang froid d’origine norvégienne, elle est créée afin d’obtenir une monture adaptée au tourisme équestre, alors en plein essor dans la baie de Somme. Cette tradition familiale se perpétue depuis 4 générations dans la Ferme Relais de la baie de Somme.

La création de l’Association des cavaliers de la Baie de Somme permet de superviser la naissance de chevaux de première génération suffisamment nombreux ; la race naît réellement lorsque ces animaux sont croisés entre eux. Les Henson commencent désormais à s’exporter en dehors de La Baie de Somme et du Marquenterre, grâce notamment à leur reconnaissance par les Haras nationaux en 2003. Ils sont devenus l’emblème de leur région natale, et de l’équitation d’extérieur.

Mais au-delà du potentiel génétique des Henson, qui a produit les qualités innées qu’on lui connaît : tonus, calme, rusticité, sûreté en milieu naturel… il lui fallait aussi un mode de vie et d’entretien qui valorise ses aptitudes. C’est de cette vision et de cette expérience que sont nés les Espaces Equestres Henson : une combinaison originale entre une race de chevaux particulièrement apte, un mode de vie aussi proche que possible de l’état de nature pour l’entretien des chevaux et des sites préservés d’envergure exceptionnelle, a donné naissance à une nouvelle manière de concevoir l’équitation.

Le 22 Septembre au Crotoy, à partir de 11h Place Jeanne d’Arc

Exposition sur la flotte Crotelloise
(Association des marins et anciens marins
)
Exposition sur la pêche à pied
(Association des ramasseurs de salicornes de la Baie de Somme
)
Présentation de cartes postales anciennes
(Association sauvegarde de la mémoire du Crotoy
)
Promenade en calèche et à dos d’âne
(Association des cavaliers meneurs des 3 baies)
Dégustation des produits du terroir

» publié par :

Laisser un commentaire