Le restaurant adopte des poules – Au vélocipède

Saint-Valery-sur-Somme – Le restaurant adopte aussi des poules

Les poules… Une démarche écologique supplémentaire pour le restaurant “Le Vélocipède” à Saint-Valery.

Dernière mise à jour : 29/04/2014 à 11:20

Le chef cuisinier trie les déchets qui servent à nourrir les poules de l’établissement.

Adhérents de l’association Baie de Somme Zéro carbone, Nathalie et Pascal qui tiennent l’établissement Le Vélocipède (restaurant et quatre chambres) et “La femme d’à côté” (chambres d’hôtes) ont poursuivi naturellement leur démarche d’écocitoyen en adoptant des poules ; Ajoutées à celles de leur personnel ils en possèdent cinq. Leur basse cour est nourrie de restes alimentaires : épluchures de légumes, fruits, pain rassi… et un peu de graines de temps en temps.

Depuis un mois les déchets sont pesés et notés. Pendant ces dernières vacances scolaires, ils représentent 30 kg en moyenne, par semaine.
L’objectif est aussi économique. “Plus nous réduirons nos déchets, moins nous paierons la redevance trimestrielle. ” signale le chef cuisinier qui n’a pas encore pris le temps de comparer ; Mais il est évident que la facture sera moins salée “sinon il y a un problème”.
Par contre, bien que les poules soient élevées en plein air il lui est interdit de récupérer les œufs pour la restauration. Réglementation sanitaire oblige.
“Par respect de la nature nous sommes des locavores c’est à dire que nous utilisons les produits locaux de saison. ” précise le restaurateur. Pour l’élaboration des menus il se fournit auprès des maraîchers, pêcheur, fromager, artisan confiturier de proximité. Classée dans la catégorie “cantine gastronomique” au sens noble, l’enseigne se démarque par sa cuisine créative, “on essaie de détourner la cuisine traditionnelle”.
Dans le même esprit de préservation de la planète, le restaurant ne propose pas de bouteilles en plastique, et ne vend plus d’eau “nous l’offrons”. Un système de filtration d’eau permet à la clientèle de choisir entre eau plate ou pétillante.
Par l’utilisation des ampoules à économie d’énergie, de réducteurs d’eau aux robinets… les professionnels affichent clairement leur démarche durable. Les poules composteuses en font partie.

Véronique Dheilly

Pour consulter l’article en ligne : Cliquer ici

» publié par :

Laisser un commentaire